Implants dentaires

Qu’est-ce qu’un implant dentaire?
Essentiellement, un implant dentaire est une racine artificielle en titane, fixée dans une douille qui est créée dans la mâchoire ou qui est placée dans l’alvéole à l’heure de l’extraction d’une dent normale. Les implants dentaires existent en divers diamètres et longueurs. Le choix et le nombre d’implants dépendent d’une variété de facteurs comprenant le nombre de dents qui doivent être remplacées, la hauteur osseuse, l’épaisseur disponible de la crête alvéolaire et la densité de l’os. Une fois l’implant placé dans la mâchoire, l’os autour de cet implant devra guérir (osséointégration, ancrage direct d’os). Cette période d’osséointégration dépend de la stabilité primaire de l’implant (dépendant de la qualité de l’os et de la longueur et du diamètre de l’implant). Tenu compte de ceci et dans certains cas, on permet le chargement immédiat. Dans des cas ou l’os est très mou, l’os autour de l’implant devra guérir pendant jusqu’à six mois. Après cette période d’osséointégration, une vis de cicatrisation sera placée sur l’implant lui-même afin de permettre la guérison des gencives. 10-14 jours plus tard, la phase prothétique peut commencer.


Un rejet d’implants est-il possible?
En raison de la biocompatibilité des matériaux, un rejet dans le sens d’une réaction allergique est impossible.


Comment se déroule un traitement d’implants dentaires?
L’obtention d’un résultat optimal dans un traitement d’implants dentaires nécessite une collaboration étroite entre le patient, le chirurgien, le dentiste et le prothésiste dentaire. Après l’examen clinique et radiographique, un plan de traitement est discuté entre ces différents membres d’équipe. En général, on crée un guide chirurgical en acrylique qui indique l’endroit où les implants dentaires devraient être placés et leur inclination. Au moins pendant 3 jours avant le placement des implants, des rinçages de bouche avec la chlorhexidine sont commencés. Une cure antibiotique est entamée la soirée précédant la chirurgie. En prenant ces précautions, une infection est extrêmement rare.
Le placement des implants est habituellement exécuté sous anesthésie locale. Une petite incision est faite dans les gencives afin de découvrir l’os où l’implant sera placé. Utilisant des instruments spéciaux, une douille est soigneusement créée et l’implant en titane est inséré dans la douille. Finalement, les gencives sont suturées au-dessus des implants permettant à l’implant de guérir pendant jusqu’à six mois. Dans un deuxième temps, les implants seront dégagés sous anesthésie locale : les gencives sont déplacées à l’écart, les implants localisés et une vis de cicatrisation vissée sur chaque implant. Les gencives sont suturées autour des vis de cicatrisation. 10-14 jours plus tard, vous pouvez retourner chez votre dentiste pour prendre des empreintes pour la restauration finale. Cette approche “en deux étapes” est l’approche la plus traditionnelle.
Si une excellente stabilité primaire de l’implant est obtenue, on permet “une approche en une étape”, dans laquelle une vis de cicatrisation est vissée sur l’implant pendant la même séance où l’implant est placé. Dans ce cas, une deuxième chirurgie pour placer les vis de cicatrisation est inutile.


Quand les implants sont-ils placés?
2 ou 3 mois après l’extraction d’une dent, l’implant est placé dans la crête édentée. A ce moment-là, l’alvéole sera entièrement complétée d’os. Parfois, particulièrement dans la zone centrale dans la mâchoire supérieure (“la zone esthétique”), la méthode préférée est d’enlever la dent et de placer l’implant pendant la même séance (placement immédiat d’implant). Ceci empêche une résorption de la surface vestibulaire. Quand une infection aiguë est présente, le placement immédiat d’implant n’est pas le meilleur traitement.


Quelles sont les possibilités lorsque je n’ai pas assez d’os pour mettre des implants?
Si votre dent a été enlevée il y a beaucoup d’années, votre crête osseuse peut être devenue trop mince à cause de résorption et vous pouvez avoir trop peu d’os pour mettre des implants. Dans ce cas-ci, on peut placer une greffe osseuse à côté de l’os mince et permettre à cette greffe de guérir pendant 4 mois. A ce moment-là, la greffe s’est attachée à l’os préexistant et les implants peuvent être placés. Un processus de greffe peut également être nécessaire si les cavités de sinus dans la mâchoire supérieure sont très basses et se prolongent dans la région des racines des dents. En ce cas, un processus de greffe de sinus (le “sinus-lift”) est exécuté, en général sous anesthésie locale. Pendant ce processus, la membrane qui borde la cavité de sinus est élevée et l’os ou un produit de remplacement d’os est ajouté pour reconstituer la taille d’os pour s’assurer que des implants à longueur proportionnée soient insérables. Ce processus peut souvent être effectué à l’heure du placement de l’implant.


Technique minimalement invasive de pose en place d’implants en utilisant un logiciel dirigé par des données scanner (procédé Nobel Guide)
Il est fait usage des données scanner pour créer une vue tridimensionnelle de la mâchoire dupatient. Ensuite, les implants sont placés virtuellement et la planification est définie en guide chirurgical virtuel. Cette information est transmise par e-mail en Suède, où une imprimante stéréolithographique produit le guide chirurgical.
Au moment de l’intervention chirurgicale, le guide chirurgical est placé dans la bouche, les canaux de forage sont forés comme précisé par les cylindres prévus dans le guide.   Les implants sont guidés à la position planifiée au travers des cylindres. Les cylindres du guide chirurgical définissent le lieu, la direction et la profondeur des implants.
Cette approche cause moins de mal et de gonflement que la méthode ouverte et permet une planification très précise.   Dans la plupart des cas, une position immédiate d’un bridge (pont) provisoire est autorisée.


Quelles sont les options de traitement si je manque toutes les dents dans ma mâchoire inférieure?
La première option consiste à placer deux implants et un dentier amovible stabilisé par deux attachements-boules ou une barre. Cette option permet à votre dentier inférieur d’être plus stable que sans implants, mais il reste encore un certain mouvement du dentier inférieur, comme il est partiellement soutenu par vos gencives dans la région postérieure. La deuxième option consiste à placer quatre implants, également liés par des barres. L’avantage de cette option est que le dentier est beaucoup plus stable que dans la première option.
L’option finale consiste à un pont fixe sur quatre implants (All-on-4). Cette solution ressemble le plus étroitement à la situation de vos propres dents normales. Une approche ouverte ou la technique minimalement invasive dirigée par des données scanner (Nobel Guide) peuvent être utilisé. En cas de quatre implants dans la mâchoire inférieure, dans la plupart des cas une position immédiate d’un bridge (pont) provisoire est autorisée.


Quelles sont les options de traitement si je manque toutes mes dents supérieures?
L’approche standard dans ce cas est de mettre quatre implants pour un bridge (pont) fixe (All-on-4), utilisant la technique minimalement invasive basée sur des données scanner (Nobel Guide). Les implants postérieurs sont inclinés 40-45° à côté des sinus maxillaires. De cette façon on évite un sinuslift bilatéral.  Dans la plupart des cas une position immédiate d’un bridge (pont) provisoire est autorisée.